Ex-étamines (androcée) devenue « végétal spp. »

Posté par Monreverent le 21 septembre 2016

Pour voir l’image dans son format entier, cliquez dessus.

sansprtention.jpg

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Nouveau renoncement en terre inconnue

Posté par Monreverent le 21 avril 2016

Bon il faut que je te dise des choses, à toi qui n’est pas venu ici depuis des années parce qu’il n’y avait rien à lire et que le chemin qui mène au blog était perdu, cassé, relégué, peut-être à cause d’un simple imparfait dans le titre. Vous croyiez… C’est d’emblée suspect, du genre qu’on n’utilise pas tous les jours. Pour diverses raisons tu as laissé la poussière s’accumuler sur monreverent.unblog. De la même manière que l’auteur a abandonné son propre enfant. D’ailleurs tu le vois bien, je suis moi-même en peine pour écrire trois mots qui se tiennent. Et ne parlons pas d’humour, on n’est pas encore revenu aux « haïkus qui ne coûtent rien » ou à l’oxymore « haïkus tristes de joie ». Je cherche tout simplement la meilleure manière de terminer ce paragraphe sans pirouette ridicule, sans jeux de mot lapidaire, sans sombrer dans le misérabilisme littéraire qui, chacun le sait, est presque un renoncement au genre (tu ne comprends pas, je te traduis : moi pas savoir faire, trop longtemps sans écrire, langage trop technique, pas assez de poésie… Toi compris ?) et sans effacer, ce qui serait un renoncement bien plus profond. Mais comme j’ai effacé la suite du texte, j’avoue que je suis fautif, coupable, misérable et toujours en transit littéraire, en attente de revenitude. Il faudrait des images, des titres accrocheurs, un retour au passé, une nouvelle fraîcheur…

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Vue de la Dordogne à Pineuilh (Gironde)

Posté par Monreverent le 25 avril 2014

Il s’agit pour une fois d’une photographie originale non retouchée, prise avec un simple filtre UV (mais pas de filtre polarisant) près de Sainte-Foy-La-Grande il y a quelques années. Pour voir l’image dans son format entier, cliquez dessus.

_MG_3544

Publié dans Images et vues imprévues | Pas de Commentaire »

Mosquée Yeni Cami à Istanbul

Posté par Monreverent le 28 octobre 2012

Une de mes préférées à cause de ce bleu intense, de cet air antique causé par les dégradations subtiles et inéluctables de la surface accumulées au fil des décennies. Elles ternissent l’image mais en même temps lui donnent son lustre authentique. S’il n’y avait pas ces détecteurs et autres gaines électriques… Pour voir l’image dans son format entier, cliquez dessus.

Mosquée Yeni Cami à Istanbul dans Images et vues imprévues mg_3501

Publié dans Images et vues imprévues | Pas de Commentaire »

Lisbonne bis repetita placent

Posté par Monreverent le 4 octobre 2009

Pour voir les images dans leur format entier, cliquez dessus.

Lisbonne bis repetita placent dans Images et vues imprévues canon2009058canon2009046 dans Images et vues imprévues

 

 

 

Publié dans Images et vues imprévues | 1 Commentaire »

Azulejos à Lisbonne

Posté par Monreverent le 4 octobre 2009

C’était un soir à Lisbonne. La bonne vieille ville, entêtée, frémissait de toute la chaleur accumulée pendant le jour et elle exhalait des senteurs animales et musquées, quasi-putrides. La lumière déclinait lentement. Les ombres n’étaient pas clairement dessinées, ni sur le sol ni sur les murs encore chauds. Elles se contentaient de vibrer. C’était comme une altération de la vue, une préparation à l’endormissement des neurones. Les murs eux-même concouraient à qui vibrerait le plus intensément, le plus longuement, à qui libérerait le plus de phéromones à partir des excoriations de leur surface ainsi que des traces de pieds et des restes de repas qui parsemaient leur base corrompue. Attireraient-elles des coléoptères, des arthropodes ou des espèces évoluées, de celles qu’on dénomme supérieures ? Les repousseraient-elles au contraire ? La question restait en suspens mais nul être humain bien éduqué n’aurait hésité à trancher, comme avec une saveur : c’est bon, c’est fade, c’est amer, c’est répugnant… Comme une tiédeur moite étendue sur les crépitements des cigales, présentes même en pleine ville. Leurs stridulations étaient étonnamment fortes. Il faisait lourd, c’était une torpeur annonciatrice de quelque chose… La nuit venait en effet, mais ce n’était rien de complexe ou de surprenant hormis le dépaysement atteignant le congressiste en balade. Elle arrivait tout tranquillement, avec une lenteur inexorable, calculée et rassurante. Tout était calme et serein. Enfin presque… Les odeurs devenaient plus subtiles, on pouvait en décortiquer les essences et les sous-produits. Tout redevenait minéral, analysable, un peu plus civilisé, poli sur tous les plans. Les azulejos des vieilles façades reflétaient quelques photons égarés tandis que l’oeil du photographe repérait deux ou trois jeunes désoeuvrés, l’air glauque et prompt à dégainer un surin, du moins l’imaginait-il, tout en bas d’une étroite ruelle en forme de coupe gorge qu’il s’apprêtait à descendre. Il décida incontinent de faire demi-tour.

Pour voir l’image dans son format entier, cliquez dessus.

Azulejos à Lisbonne dans Anachroniques canon2009051

Publié dans Anachroniques | Pas de Commentaire »

Spicules fungiques avec toile effilochée

Posté par Monreverent le 19 septembre 2009

Pour voir l’image dans son format entier, cliquez dessus.

Spicules fungiques avec toile effilochée dans Images et vues imprévues fungiquen2

Publié dans Images et vues imprévues, Transformées | Pas de Commentaire »

Illustration pour « Qu’est-ce Tudy (2) ? »

Posté par Monreverent le 19 septembre 2009

Pour voir l’image dans son format entier, cliquez dessus.

Illustration pour

Publié dans Images et vues imprévues | Pas de Commentaire »

Vérités maritimes incontestées (3)

Posté par Monreverent le 20 août 2009

Le blog expire, il défaille presque de n’avoir pas été utilisé… Dans l’immédiat donc, et pour assurer une remise en forme de mes doigts gourds, je ne vous livre que quelques nouveautés dans la rubrique « vérités maritimes », suite des (1) et (2). D’incontestables, elles deviendront peut-être incontestées après validation par le panel de lecteurs experts dont vous êtes, naturellement. Bien entendu, si vous aviez vous-même des idées originales (c’est-à-dire qui ne soient pas de vulgaires photo-co-pillages du net, comme le dit si bien le Centre Français d’Exploitation du Droit de Copie (modifié)) vous pourriez les soumettre à la sagacité d’autres lecteurs.

Vérités maritimes incontestées :

Un chien perdu sur une plage à marée basse ne se trouve qu’à la laisse.

Après leurs vacances en Bretagne, Léo Malet ou Frédéric Dard auraient pu intituler leur dernier polar « Des pruneaux dans un phare ».

Les Alsaciens ne se rendent pas compte du fait que l’amer-bière les fait repérer de loin.

Le top, dans le surf casting, c’est le no kill.

Ceux qui attaquent la falaise à la rame méconnaissent l’efficacité de l’érosion naturelle.

Publié dans Anachroniques | Pas de Commentaire »

Porche d’enclos penché

Posté par Monreverent le 1 février 2009

Contenu photographique supprimé par l’auteur

Publié dans Images et vues imprévues, Transformées | 3 Commentaires »

12345...17
 

helene290474 |
Atatürk Aramızda |
Cours 700 Introduction aux ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | siam
| Le Monde d'Un Ecrivain
| Le Chant de l'Ange Noir